loi_travail

Les manifestants de la CGT et FO voient leur nombre baisser chaque fois davantage aux manifestations contre la loi El Khomri.

7 000 hier, 30 000 il y a 1 semaine et 125 00 il y a 15 jours.

Devant cet échec du mouvement de rue, il est temps pour quelques radicalisés, mais aussi les frondeurs internes au PS, de lire réellement ce que la loi propose et de voir que plus personne ne veut s'y opposer frontalement.

Nous verrons demain si les urnes condamnent une gestion du pays voulue pragmatique, soucieuse de protéger l'emploi et d'en fournir à ceux qui n'en ont pas, à commencer par les jeunes.

La loi Travail est une bonne loi qui va dans le sens de nos voisins et concurrents économiques. Une loi qui nous rapproche un peu plus de la solidarité nécessaire entre tous :

- les salariés peu diplômés qui ont ainsi accès, comme les plus diplômés, à des formations tout au lond de leur carrière

- les jeunes exclus des formations se trouvent enfin avec l'opportunité de bénéficier de ressources leur permettant de s'engager dans la vie professionnelle

- la réalité de l'entreprise sur son territoire pourra enfin primer sur une vision nationale parfois décalée des difficultés

Et l'entrepreneur (rappelons que c'est lui l'employeur !) voit enfin son rôle de créateur d'emploi valorisé.

L'objetif est toujours le même : rester compétitif, défendre les acquis sociaux au maximum, et permettre à ceux qui n'ont pas de travail ou pourraient le perdre de bénéficier de formation, source de maintien ou d'accès à l'emploi.

Ne pas avoir vu cela dans la loi, c'est au minimum de la mauvaise foi, ou alors du conservatisme gauchiste.

(Photo extraite du journal l'Obs)

7 000... faut il encore démobiliser le pays ou se mettre au travail, enfin ?