Hier, temps splendide sur les Pyrénées, nous partons pour la journée en trois cordées pour escalader "Un éléphant ça trompe énormément" à Cierp Gaud, dans le Rocher de Rouziet, au dessus de Luchon.

La falaise est constitué de gneiss où alternent zones blanches (un peu de quartz et lisses) et zones sombres, plus adhérentes.

Pour infos : Un topo de tout le secteur du Comminges, ici, et le topo d'un nouveau secteur, Bazuert ici.

Cette grande voie est constituée de 5 voies : Karinette 5c, 20 mètres ; Suite de Karinette 5b, 15 mètres ; marche dans les bois ; Un éléphant ça trompe énormément 6a, 20 mètres ; Suite de Un éléphant 5b, 20 mètres ; Voie du sommet 4a, 20 mètres.

D'abord un peu d'entrainement en bas de la voie sur : Babby 4b (photo de gauche) et Terminata Finito 5c (photo de droite) :

Babby_4b   Treminata_Finito_5c

Après quelques voies dans le secteur Babby nous partons tous pour la grande voie qui va durer 6 heures. Le retour à la nuit dans ces mêmes voies a été épique d'autant que, pour nous alléger, personne n'avait pris de lampe Petzel !! L'escalade, les rappels, à la lumière de la lune, ce n'est pas inintéressant...

Ci-dessous, Karinette, 5c. A droite, les deux premières cordées embouteillées au premier relais.

Karinette_5c   Deux_cord_es_dans_Karinette

Après un passage dans la forêt pour atteindre "Un éléphant ça trompe énormément", voie en 6a, Olivier se lance dans la voie. Difficultés : le surplomb juste avant la fin, et la recherche du relais caché sur la droite dans une cheminée (il fallait franchir la petite crète de droite).

Ci-dessous, photo de gauche, Olivier au dessus du surplomb cherche la sortie de voie ; photo de droite, Marie l'a rejoint et passe la crète pour atteindre le relais :

Un__l_phant__a_trompe__norm_ment_6a   Marie_et_Olivier_dans_Un__l_phant_6a

Je me lance alors en tête dans "Un éléphant...", ma seconde de cordée, Safia, m'assure du bas. Marie et Olivier m'attendent au relais. Marie a placé une sangle violette bien utile au passage du surplomb !

D'abord une petite pause avant le surplomb, le temps pour Marie de finir la voie et pour Olivier de me faire une place au relais...

Laval_dans_Un__l_phant_6a      Laval_avant_le_surplomb_dans_Un__l_phant_6a

Deux voies plus tard, nous arrivons enfin au sommet, au soleil couchant. La 3ème cordée a renoncé car l'heure avançait dangereusement.

Ci-dessous, au sommet, en train d'assurer le second.

Au_sommet_de_Un__l_phant

Un quart d'heure plus tard la nuit tombait.

La suite : Rappel du sommet vers le relais de la voie en 5b qui suit "Un éléphant...".

Quand tout le monde est arrivé à ce relais il faisait nuit.

Installation du relais dans la nuit et descente en rappel des deux voies d'un coup.

Arrivée au pied de "Un éléphant..." et départ dans la forêt à la recherche du relais des deux voies de départ.

Après quelques moments d'égarement Olivier finit par reconnaitre un passage au dessus d'une falaise que nous longeons avec précaution.

C'est alors que je me rends compte que j'ai perdu mon Réverso. Impossible de descendre en rappel sans lui.

Je repars seul dans les bois le rechercher au pied de "Un éléphant..." et miracle, je le trouve dans les feuilles.

Olivier m'appelle pour m'indiquer le chemin de retour...

J'installe mon rappel et descend dans le noir les deux premières voies (5c et 5b) qui me ramènent aux voitures !

Ouf ! La lune nous aura bien heureusement éclairée pendant 1 heure et demie !

Leçon : Ne pas oublier une lampe Petzel, Prendre un Réverso de secours, Prendre une veste de pluie et une polaire au cas où on doive passer la soirée dans la pluie, voire la nuit dans la montagne !!