Je n'avais pas pu aller en montagne pendant la campagne électorale malgré le beau temps qui avait régné cet hiver.

Avec la chaleur prévue samedi et le temps dégagé, il me tardait de découvrir un nouveau sommet, ce fût le Pic de Bergons (2 068 m), au dessus de Luz-Saint-Sauveur.

L'enneigement ne commençait qu'aux environs de 1 600 m sur la face Est ce qui permettait d'économiser son énergie pour les 500 m seulement à faire dans la neige (épaisse de plus d'un mètre à beaucoup d'endroits).

Au pied du Bergons, on a une vue magnifique sur le massif du Néouvielle.

Massif_N_ouvielle Pic_N_ouvielle

D_but_randonn_e_Bergons Vue_sur_le_N_ouvielle_en_montant_au_Bergons

La montée dans la neige, en raquette, est raide, très raide même par endroits ! Mais on voit le Bergons (photo de droite, le Bergons est en haut à gauche) pendant toute la montée.

Mont_e_au_Bergons Bergons_2068_m

A quelques mètres du col on arrive à la dernière montée avant la cabane de Bachebirou (photo prise d'un peu plus haut pour voir la pente de la fin de montée). Au Col on découvre alors l'autre vallée et notamment la face Nord du Pic de Cumiadères (2 623 m).

Mont_e_cabane_de_Bachebirou_1988m Pic_de_Cumiaderes_2623_m

Avant le sommet, on peut passer par la cabane de Bachebirou à 1988 m au col du Bergons et admirer la vue sur la frontière espagnole avec (photo de droite) le Cylindre de Marboré (3328 m), la Brèche de Roland (2 807 m), et le Taillon notamment (3 144 m).

Cabane_de_Bachebirou_1988m Taillon_3144m_Breche_de_Roland_2807m_Cylindre_de_Marbor__3328m

Entre la cabane et le Pic, petite pause avant de franchir les 100 derniers mètres.

Laval___la_cabane_de_Bachebirou

Arrivé au sommet, une vue magnifique sur de nombreux sommets pyrénéens.

Laval_au_Pic_de_Bergons_2068m

Petit inconvénient, il a fait TRES chaud, beaucoup de soleil, et il faut ajouter la réverbération sur la neige.

Je n'avais pas mis de la crème solaire partout. Résultat : Coups de soleil aux mollets, aux avants-bras, dans le cou.