La fameuse RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) fait l'éloge des économies à réaliser dans les fonctions publiques.

Pour l'éducation nationale et ses 11 200 postes de perdus à la rentrée 2008, l'UMP, le gouvernement, les internautes sarkozystes, nous expliquent que le nombre d'enfants diminue et donc le nombre d'enseignants doit diminuer.

Le mensonge ne les étrangle pas puisque la réalité est tout autre.

College_paul_eluardExemple dans les Hautes-Pyrénées :

Le CDEN (Conseil Départemental de l'Education Nationale) s'est tenu hier à la Préfecture et j'y représentais le Conseil Général.

On ainsi pu apprendre que l'an prochain il y aura 29 élèves de plus dans le Premier degré et 3,75 postes en moins !!!

Dans les collèges, il y aura 21 élèves de plus et une dotation horaire globale (DHG) en baisse de 242 heures / semaine.

Au collège Paul Eluard, le seul classé en ZEP dans le département. La DHG ne permet plus de faire les heures légales auxquelles ont droit les élèves. Elle ne permet pas non plus le suivi individualisé des élèves en difficulté !

Moi, j'appelle ça la rigueur. La droite appelle ça, la révision des politiques publiques.

Pour tenter de nous rassurer l'UMP nous annonce que ailleurs c'est pire...

Rendez-nous les 15 milliards par an de cadeaux fiscaux offerts par Sarkozy à l'été 2007 et on  arrêtera ainsi de dégrader l'école publique.