Fillon ne fait pas honneur à la politique en maniant le mensonge de manière éhontée.

Arche de Zoë :

Ainsi, le Figaro (même le Figaro !!) nous apprend que l'Etat Français paiera bien 6 millions d'euros au gouvernement Tchadien pour le geste fait par Idriss Déby.

Pourtant, hier matin, Fillon annonçait sur France Inter que jamais la France ne paierait pour les militants de l'Arche de Zoë.

En effet, il avait du mal à avouer que les caisses sont vides mais pas pour tout le monde.

Quand il s'agit de faire dans le médiatique, Fillon/Sarkozy trouvent toujours de l'argent.

La France paiera, et Fillon a menti. Triste façon de faire de la politique.

rigueur_sarkozy_fillon

Les deux déficits :

L'un concerne la mauvaise gestion de l'Etat : 15 milliards d'euros consacrés par an au paquet fiscal sont perdus car sans résultat sur l'économie et 5 milliards de déficit public supplémentaire non prévus (dette à 2,7% du PIB en 2007 au lieu de 2,4%).

Le total du déficit de l'Etat s'élève donc à 50 milliards d'euros en 2007 et surtout 64% du PIB en dette totale.

Fillon, sous des apparences de sérieux, manie sur ce sujet le mensonge avec un aplomb écoeurant.

Ainsi il accuse les collectivités locales d'être la cause de ce déficit !

Je donnerai l'exemple de l'Aide Personnalisé à l'Autonomie (mais je pourrais aussi parler de la Prestation de Compensation du Handicap). L'APA a été décidée par l'Etat. Décentralisée aux départements, elle coûte ainsi au département des Hautes-Pyrénées 30 millions d'euros par an. Sur ces 30 millions, l'Etat ne verse que 9 millions à notre département ! Les 21 millions d'euros manquants ont été décidés par l'Etat. N'accusons pas les collectivités en mentant aux Français. C'est scandaleux.

L'autre trou concerne les comptes de la sécu avec 10 milliards de déficit en 2007.

Le gouvernement a donc décidé de faire payer les Français mais de manière détournée.

Rigueur sélective : 4 secteurs visés

La Santé sera encore moins remboursée, les hôpitaux moins dotés. Les premières victimes seront ceux qui ne peuvent se payer les cliniques privées, les seules à être bénéficiaires car ne prenant que les actes rémunérateurs et laissant les actes coûteux au secteur public.

L'emploi sera touché par les emplois aidés moins nombreux et moins remboursés par l'Etat. Premières victimes là encore, les plus démunis (bénéficiaires du RMI, chômeurs de longue durée, etc.). Sans parler du plan pour l'emploi des séniors qui passe instannément à la trappe !

Le logement social sera beaucoup plus réduit que prévu. Une nouvelle loi prévoit de virer des logements sociaux ceux qui ont dépassé un peu trop le plafond (là encore on pourrait approuver mais cela ne prend pas en compte la précarité de certains emplois qui offrent pendant un certain temps une rémunération qui fait dépasser le plafond mais pour une période non durable -Voir Intérim par exemple). Cette même loi va limiter le nombre de personnes admissibles dans le logement social. Bilan : Le nombre de logements sociaux nécessaires va baisser !! La politique Fillon consiste à baisser le seuil de pauvreté articficiellement pour faire croire qu'il y a moins de pauvres. Exactement comme pour les chiffres truqués du chômage !

Et enfin sera aussi touchée la formation professionnelle. Quand on sait que la compétitivité d'un pays et l'employabilité de nombreuses personnes bénéficient de cette formation continue, on se demande où nous conduisent Fillon et Sarkozy ? Dans le mur économique ! Sarkozy prenait le Royaume Uni comme modèle récemment. Il voulait sans doute parler de la période où ce pays faisait sombrer dans la pauvreté des millions de britanniques !

Il faudrait ajouter un secteur mis à contribution permanente : Les différents services publics. Enseignement, armée, santé, etc. !