Les socialistes veulent réhabiliter l'impôt, progressif et redistributif
Laurent Fabius était absent. Ségolène Royal, au fond de la salle, n'a rien dit.

Commentaire : Les leaders du Parti Socialiste se sont exprimés sur le sujet, tous sauf un, une en fait !

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-773295@51-736794,0.html

voieroyal2Pour elle, il y a en France un problème de coût du travail "mais pas à cause des salaires, à cause des charges".

Commentaire : Au PS on parle de cotisations pas de CHARGES qui est marqué à Droite ! Ségolène va-t-elle à des réunions de Section de temps en temps ?

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=3841


Elle concède en riant que son programme pourrait finalement se résumer au triptyque "travail, famille, patrie".

Commentaire : Elle aurait pu éviter cette référence malheureuse, non ?

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=3841

Mais elle répète que personne "ne doit être payé à ne rien faire".

Commentaire : Le Baron Sellières et Sarkozy disent la même chose. Il ne faut pas ignorer le fonctionnement des structures de terrain qui essaient déjà de socialiser des personnes très isolées. Pour celles là la phrase de Ségo est vraiment très inadaptée.

(http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=3841

Il y a deux ans, au moment du mariage homosexuel de Bègles, que Ségolène Royal trouvait «un peu paillettes», elle écrivait : «S'il s'agit d'une confusion des repères et d'une provocation injustifiée des convictions familiales et religieuses, non.»
Ses réticences inquiètent. Partisane de l'union libre, elle n'avait pas compris au moment de Bègles la revendication du mariage homosexuel. Mais son cri du cœur ­ «pourquoi veulent-ils se marier ?» ­ restait tout de même moins dogmatique que le rappel sentencieux de l'importance de la «dualité des sexes», assené par Lionel Jospin en mai 2004.

Commentaire : Moins dogmatique mais sur la même longueur d’onde tout de même !

(http://www.liberation.fr/page.php?Article=383587 )

Faut-il s'opposer aux délocalisations ?

Il ne faut jamais s'y résigner.

Commentaire : Et nous n’en saurons pas plus sur ce qu’elle pense…

http://www.lesechos.fr/info/rew_france/4423506.htm

A propos de l’entretien ci-dessus :sego2

Cet entretien illustre toute l'actuelle ambiguïté de la popularité de Ségolène Royal. Son positionnement conceptuel est totalement contradictoire. Elle cherche à mettre un contenu de gauche dans une contenant de droite. Chaque terme pourrait être utilisé par un candidat UMP. Mais quand elle va au-delà du mot, elle lui donne un contenu qui soit acceptable pour son camp politique de base : la gauche. Quel chef d'entreprise peut-elle convaincre que "l'efficacité économique" passe par l'augmentation du SMIC ?

Pas de commentaire, allez voir le lien ci-dessous c'est mieux.

http://www.exprimeo.fr/actualites.php?idActualites=177

Faut-il assouplir encore les 35 heures pour redonner du pouvoir d'achat ?

Des assouplissements ont déjà été apportés. Peut-être faut-il aller au-delà pour que ceux qui veulent travailler plus puissent le faire, mais je trouve scandaleux les chantages à l'emploi auxquels des entreprises se livrent pour remettre en cause des accords de RTT. Le vrai sujet serait de pouvoir moduler le temps de travail selon les étapes de la vie. Je ne crois pas aux réponses rigides une fois pour toutes mais aux évolutions négociées.

Commentaire : Super ! Ségolène ne veut pas revenir sur les lois Fillon qui ont transformées les 35 h en 40 h effectives. Même le programme du PS le prévoit !! Et qu’est ce que c’est que cette histoire d’aller au delà des lois Fillon pour ceux qui veulent travailler plus ! Je rêve, c’est Sarko dans le texte !!!!

http://www.lesechos.fr/info/rew_france/4423506.htm

"Il faudra créer en France un syndicalisme de masse, pourquoi pas par une adhésion obligatoire au syndicat de son choix", avance l'ancienne ministre socialiste, en expliquant notamment qu'elle ne croit pas aux "réponses rigides" en matière de modulation du temps de travail, mais aux "évolutions négociées".

Commentaire : Voilà une femme qui n’est pas rigide ! Adhésion obligatoire à un syndicat, demain à un Parti politique, après-demain à une association de quartier, et le lendemain à l’Eglise de son choix… Et la politique « qui donne envie de… » Elle est où ?

http://permanent.nouvelobs.com/social/20060518.FAP7463.html?1846

perdre_en_beaut_1Commentaire : Ne pas rater l’excellent article ci-dessous qui précise :

« passagère d’une indéniable beauté. »,

« Est-ce qu’une voiture vous attend? me demande-t-elle.

— Non, j’allais prendre un taxi.

— Si vous voulez, je vous emmène »

« Ségolène Royal a retiré son manteau. Elle est habillée avec élégance, voire distinction. Son tailleur vert, ses bottes en cuir marron lacées jusqu’au genou laissent deviner un raffinement certain. »

Commentaire : Enfin bref, que du fond ! Avec ça, plus de doute, il faut voter pour l’élégante, la distinguée, que dis-je la distinguée la femme d’une indéniable beauté : Ségolène…

Ne cherchez pas ses idées, ce n’était pas le sujet de l’article

http://www.lactualite.com/dossiers_speciaux/article.jsp?content=20060418_141522_4272

La présidente de la région Poitou-Charentes répond à neuf lecteurs de la Dépêche sur des sujets divers et évoque le mariage homosexuel.

Ségolène Royal indique que "ce sera dans le projet du PS", tout en ajoutant : "reste la façon de l'envisager dans une réforme qui doit réunir une majorité de Français, respecter les opinions et ne pas faire l'objet d'une instrumentalisation politique". Une fois encore, la candidate potentielle marque donc sa réticence avec l’ouverture pure te simple du mariage aux couples de même sexe.

Commentaire : Bravo Ségolène ! Sur tous les sujets la réponse est : « Ce sera dans le projet du PS ». C’est vrai mais un candidat à la fonction suprême pourrait avoir un peu plus de convictions non ?

Et puis « réunir une majorité de Français », alors là NON. Faire de la politique en voulant « une majorité de Français » à chaque décision ce n’est pas faire de la politique, c’est faire du populisme, voire du chiraquisme.

http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actus&articleID=13032

Demain promis on attaque les propositions de fond.